Déménager sans se blesser : les bons gestes à poser

Déménager sans se blesser : les bons gestes à poser

Vous changez d’adresse cet été? Prenez les mesures nécessaires pour déménager sans vous blesser! 

Chaque année, beaucoup de gens, gagnés par la hâte et la fatigue, s’empressent de tout terminer sans se soucier de leurs muscles et de leur dos. C’est pourquoi les hernies discales, les lombalgies et les courbatures sont si fréquentes durant la période des déménagements. 

Bouger les meubles avec le sourire et sans douleur c’est possible, à condition de s’y préparer adéquatement! Voici nos trucs pour prévenir les blessures musculo-squelettiques lors de votre déménagement cet été.

Choisir le bon type de boîtes pour son déménagement

Un truc vraiment efficace pour déménager sans se blesser est d’opter pour de petites boîtes ou des boîtes de taille moyenne au lieu de grosses boîtes remplies à rebord. On évite bien sûr de les surcharger en répartissant les objets lourds dans différentes boîtes, afin qu’elles soient plus faciles à transporter.

Les boîtes munies de poignées facilitent la préhension et sont donc plus simples à transporter. Avec des boîtes appropriées pour le déménagement, on peut limiter les risques de blessures et rendre le jour J plus agréable.

S’échauffer le jour du déménagement pour réduire les risques de blessures

Déménager, c’est comme faire du sport : mieux vaut s’échauffer avant de se lancer! Préparez-vous en vous échauffant quelques minutes à l’avance.

Pensez également à vous étirer après le transport manuel des items de manière à éviter les douleurs musculaires. Et surtout, accordez-vous des pauses régulières et hydratez-vous!

Bien soulever les boîtes de déménagement en utilisant la force des jambes

Les blessures musculo-squelettiques surviennent souvent parce que les gens surchargent leur dos pour la manutention et le transport des boîtes.

La bonne technique pour lever une boîte est de vous pencher en pliant les genoux et non le dos. Vous soulèverez ainsi la charge avec la force de vos jambes.

Gardez la charge près de votre corps pour diminuer la tension sur les muscles et les articulations. Évitez les torsions du haut du corps; pivotez plutôt avec les pieds.

Visionnez les #chirotrucs pour déménager sans se blesser avec Daniel Melançon.

Enfin, demandez de l’aide pour les charges très lourdes, votre dos s’en portera mieux!

Mal de dos? N’hésitez pas à consulter un chiropraticien!

Si malgré toutes ces précautions vous ressentez une douleur ou un inconfort au dos, la consultation en chiropratique pourrait vous aider à retrouver votre confort et votre mobilité.

Véritable allié de votre santé, votre chiropraticien est le professionnel de la santé qui détient la formation la plus élaborée et la plus complète pour réaliser une manipulation vertébrale.

Et puisque chaque mouvement s’effectue de manière calculée et en douceur, il est très rare d’éprouver de la douleur lors d’une manipulation chiropratique. 

D’ailleurs, votre chiropraticien applique la force, l’angle et la vélocité nécessaires, afin de maximiser les résultats du traitement, et ce, dans le respect de votre confort.

Alors, pour votre déménagement, prenez bien soin de vous (et de vos proches), tout en sachant qu’il est possible de prendre rendez-vous en ligne ou de nous contacter pour une consultation avec un chiropraticien à Repentigny.

Bon déménagement!

Ménage du printemps : 5 trucs pour éviter les blessures

Ménage du printemps : 5 trucs pour éviter les blessures

Pour certains, c’est une corvée pénible. Pour d’autres, c’est l’occasion de faire de l’espace dans les placards pour le retour du beau temps. Peu importe la motivation, le risque de courbatures et de blessures est bien réel quand vient le temps d’attaquer le ménage du printemps! Voici donc nos 5 précieux conseils à mettre en place lors de vos tâches ménagères à la maison.

1. Échauffez-vous avant de vous lancer dans le ménage printanier

Tout le monde connaît l’importance de s’échauffer avant une activité physique. Eh bien, c’est exactement la même chose si l’on veut éviter les blessures lors du grand ménage du printemps! 

Préparez-vous en effectuant une petite balade dans les alentours, montez et descendez les escaliers à quelques reprises. Ou encore, faites le tour de la maison à la marche rapide, cela vous aidera à prévenir les blessures. 

Psst! Vous pouvez aussi télécharger l’application gratuite Allez bougez Canada, un programme tout simple d’exercices à réaliser en seulement 3 minutes. 

2. Divisez les charges lourdes et assurez-vous de les soulever correctement

Même s’il peut être tentant de se débarrasser d’un seul coup de la lessive, mieux vaut diviser le poids des brassées pour diminuer les risques de blessures. Idem pour le transport de vos sacs d’épicerie : si vous êtes à pied, prenez un chariot plutôt que de vous embarrasser de sacs trop lourds. 

Et si vous devez déplacer des meubles lourds ou des électroménagers pour le grand ménage du printemps, n’hésitez pas à demander de l’aide ou à utiliser des outils de levage comme un chariot (diable) ou des courroies. 

N’oubliez pas de vous pencher en pliant les genoux (et non le dos), gardez la charge près de vous, puis déposez en pivotant le corps en entier (et non pas en faisant une torsion du haut du corps). Votre dos vous en remerciera!

3. Ne faites pas tout d’un seul coup, répartissez vos efforts!

Pourquoi accumuler vos corvées et toutes les effectuer pendant votre journée de congé? Il serait plus judicieux de dresser une liste de tâches pour la semaine et d’en cocher quelques-unes chaque jour. Une demi-heure de ménage par jour peut, pour certaines personnes, diminuer le stress, la fatigue et les risques de blessures lors du grand ménage du printemps.

Même son de cloche pour le nettoyage des plafonds, des murs et des fenêtres : des tâches qui occasionnent couramment des blessures aux épaules. Une séance de nettoyage intense peut causer des blessures à ces articulations, d’autant plus si elles ne sont pas souvent sollicitées lors de vos activités quotidiennes. 

Une position telle que l’impose le lavage des murs et des fenêtres (soit d’exercer une pression vers l’avant, le bras en extension), combinée au maintien de cette posture pendant une longue période, est plus propice à l’apparition de courbatures. D’où l’idée de répartir vos efforts en plusieurs petites séances au lieu d’une seule.

4. Adoptez une bonne posture lors de votre ménage printanier

Certaines tâches sont plus susceptibles d’augmenter les risques de blessures. Par exemple, passer l’aspirateur ou la vadrouille peut vous forcer à vous pencher, à vous étirer et à vous contorsionner davantage. 

Au lieu de vous étirer les bras ou de vous pencher, avancez et reculez en tenant l’aspirateur ou la vadrouille près du corps. Évitez toute torsion excessive et travaillez avec le dos détendu en position neutre.

5. Changez de main : un truc simple, mais vraiment efficace!

Si possible, faites travailler les deux côtés du corps pour prévenir les douleurs aux épaules, au cou et même au dos. Vous pouvez alterner vos mains pour nettoyer les carreaux de la salle de bain ou pour faire la vaisselle. Il s’agit là d’une astuce futée pour éviter bien des blessures lors du ménage du printemps!

Votre maisonnée brille comme un sou neuf, mais malgré vos précautions, vous ressentez de la douleur? 

N’hésitez pas à consulter l’allié de votre santé : votre chiropraticien est le professionnel de la santé qui détient la formation la plus élaborée et la plus complète pour réaliser une manipulation vertébrale.

Chaque mouvement que pratique le chiropraticien s’effectue de manière calculée et en douceur. Il est donc très rare qu’une manipulation chiropratique provoque de la douleur.

Que vous soyez en position debout, assise ou allongée, votre chiropraticien adaptera ses manœuvres à votre morphologie. Il prendra bien soin d’appliquer la force, l’angle et la vélocité nécessaires, afin de maximiser les résultats du traitement.

Alors, pourquoi ne pas prendre rendez-vous en ligne ou nous contacter pour retrouver votre confort, votre mobilité et votre énergie après le grand ménage du printemps?

Le mois de mars : le mois de la SUPERWOMAN

Le mois de mars : le mois de la SUPERWOMAN

Avec l’émancipation des femmes, la place de la femme a pris une tournure bien différente de celle où les mamans restaient au foyer pour élever les enfants, entretenir la maison et voir à ce que toute la famille fonctionne dans l’harmonie.

En plus d’être actives sur le marché du travail, les femmes poursuivent le même rôle de prendre soin de leur famille. Rien n’a changé : au contraire, elles se retrouvent maintenant avec deux professions à temps plein. 

Lorsqu’elles reviennent de leur travail à l’extérieur de la maison, leur deuxième profession, soit celle d’être maman, ne fait que commencer. Évidemment, ces deux rôles sont très exigeants sur le corps et sur la demande du cortisol, qui est produit par les glandes surrénales.

Qu’est-ce que le cortisol?

Communément appelé « l’hormone du stress », le cortisol est responsable de nous réveiller le matin. Il nous aide à démarrer notre journée pour ensuite entreprendre sa descente en après-midi, afin de laisser sa place à la mélatonine pour que nous puissions nous endormir le soir venu.

La difficulté, pour la femme, c’est que son niveau de cortisol remonte automatiquement lorsqu’elle rentre du travail pour l’aider à entamer sa « nouvelle journée ». Eh oui! Dès qu’elle met les pieds à la maison après le travail, elle recommence une « autre journée », mais à partir de 16 ou 17 heures…

Quels sont les effets du cortisol?

Vous l’aurez compris : comme le cortisol est un stimulant qui nous réveille, les femmes se retrouvent souvent avec un niveau de cortisol trop élevé en fin de journée. Résultat, elles ont de la difficulté à s’endormir et, surtout, à bien dormir. Leur capacité de récupération en est inévitablement affectée.

Bien sûr, si cela ne dure que quelques jours, ça n’a rien de trop taxant. Mais si cette situation perdure pendant des années, cela peut entraîner des effets dommageables. Les surrénales n’arrivent alors plus à produire pour la demande, puis tombent en fatigue chronique. La glande thyroïde devient davantage sollicitée et des symptômes de fibromyalgie peuvent apparaître.

Les symptômes d’un niveau de cortisol élevé sont généralement les suivants :

  • fatigue
  • difficulté à bien dormir
  • sensation matinale de ne pas être reposée
  • prise de poids
  • troubles de concentration
  • maux de tête
  • anxiété 
  • etc.

Pour compenser, plusieurs femmes ont tendance à consommer des stimulants, comme la caféine ou le chocolat, et des relaxants le soir, comme une tisane camomille ou valériane. Quant à celles qui n’en peuvent plus, elles consultent leur médecin, afin de recevoir une médication pour camoufler un niveau de cortisol trop élevé ou encore épuisé.

Nos conseils pour diminuer le niveau de stress et de cortisol

Voici une liste de conseils pour les super femmes :

  1. Éviter l’utilisation de tablette et de téléphone intelligent 2 à 3 heures avant le dodo
    Toujours programmer le mode Night Shift à partir de 16h30. La lumière bleue agit comme un stimulant et vient solliciter la production de cortisol, tandis que la lumière orange ne le fait pas. Il est même possible de programmer votre ordinateur de bureau.
  2. Ne JAMAIS avoir son téléphone intelligent ouvert à côté de son lit
    Le Wi-Fi émet des rayons électromagnétiques qui affectent le corps humain et nous fatiguent. De plus, le téléphone produit des sons et de la lumière qui viennent interrompre le sommeil et perturber la production du cortisol et de la mélatonine.
  3. Arrêter la consommation de la caféine à midi
    Comme la science nous l’indique, la caféine prend plus de 4 heures après sa consommation pour diminuer de moitié dans le sang. Mieux vaut éviter tout ce qui contient de la caféine, de la théine ou du chocolat en après-midi et en soirée, et plutôt consommer des tisanes ou des breuvages non stimulants.
  4. Manger son dernier repas 2 à 3 heures avant l’heure du sommeil
    Le système digestif utilise énormément d’énergie pour la digestion. Et lorsqu’on dort, cette énergie n’est donc pas employée pour la récupération.
  5. Dormir dans une chambre complètement noire et à basse température
    La mélatonine, l’hormone du sommeil, est activée uniquement quand l’obscurité est totale. Également, des études démontrent qu’une température de 18 °C favorise la régulation naturelle de la température de notre corps pour un sommeil et une respiration de meilleure qualité.
  6. Demander la participation du papa (ou des enfants) au retour du travail
    N’hésitez pas à solliciter un peu d’aide ou à déléguer certaines tâches, afin que le travail ne repose pas entièrement sur vos épaules. Un coup de pouce peut faire une réelle différence!
  7. Mieux répartir les repas et les tâches ménagères
    Pourquoi ne pas profiter du week-end pour préparer des repas d’avance et accomplir les tâches ménagères? Vous parviendrez ainsi à réduire la charge de travail lors des soirs de semaine.
  8. Si le temps le permet, prendre un bain chaud avant d’aller au lit
    Excellent moyen de relâcher la pression, un bon bain chaud aide à lutter contre le stress et l’anxiété. C’est aussi une belle façon de prendre soin de soi et de se changer les idées.
  9. Utiliser des huiles de lavande avant le sommeil
    Reconnue pour son effet apaisant, la lavande réduit la pression sanguine et certains marqueurs physiologiques du stress comme le taux de cortisol. Vous pouvez, par exemple, mélanger 1 à 4 gouttes par jour à 1 cuillère à thé de miel au coucher.

Comme le rythme de la vie est très rapide, concilier harmonieusement la vie professionnelle à la vie familiale constitue tout un challenge! Nous espérons que ces quelques conseils pourront vous éclairer et vous aider à prendre soin de vous, les SUPER MAMANS. Car sans vous, la vie n’aurait plus de raison d’être.

Saviez-vous que les battements du cœur sont un indicateur significatif de votre état de santé?

Saviez-vous que les battements du cœur sont un indicateur significatif de votre état de santé?

Le mois de février est souvent associé à l’Amour – et pour cause, avec la journée de la Saint-Valentin! Cet organe fantastique qu’est le cœur se veut un instrument important signifiant non seulement notre niveau d’émotion relié à comment nous aimons, mais également comment notre corps tout entier se situe dans un état de santé.

Les battements du cœur nous donnent effectivement une analyse de combien nous vibrons pour l’être aimé, en plus de mesurer notre réaction au milieu dans lequel nous vivons – ce qui a un effet direct sur notre état de santé global. Cet état est calculé par la variabilité de notre rythme cardiaque.

 

Qu’est-ce que la variabilité du rythme cardiaque?

Notre cerveau fait battre notre cœur selon ce que demande l’endroit ou encore la situation où nous sommes, l’émotion et la pensée qui nous habitent. Il contrôle et envoie les messages à travers notre système nerveux autonome (système sympathique vs parasympathique).

Par exemple, lorsque mon travail crée des tensions, mon rythme cardiaque augmente. Lorsque je traverse la rue et que j’évite de justesse de me faire frapper, les battements de mon cœur s’accélèrent. Quand je suis en colère, mes battements cardiaques augmentent aussi. Si je demeure dans un mode de vie stressé, avec le temps, mon corps tout entier perdra ses réserves d’adaptation ainsi que ses capacités physiques, mentales et émotives. À l’inverse, si je médite, écoute de la musique douce, fais de l’exercice physique et entretiens des relations saines, mon rythme cardiaque restera calme et en équilibre.

Nous pouvons maintenant quantifier le changement par ce que les scientifiques appellent la variabilité du rythme cardiaque. C’est la manière de calculer l’équilibre entre les fonctions du système autonome (soit l’activité neurologique du système sympathique que nous nommons le système nerveux de la survie – cette réaction corporelle naturelle de réagir au danger comme fuir, se battre ou figer sur place) et du système parasympathique (repos, guérison, digestion – cette réaction naturelle du corps à reprendre et à maintenir son état vital en équilibre).

Pour connaître son état de santé, il suffit d’utiliser un appareil comme le Pulse Wave Profiler, qui mesure le temps entre chaque battement cardiaque et le nombre de battements du cœur par minute, sur une période de 5 minutes. La prise des mesures fournira une série de résultats indiquant dans quel état notre système nerveux autonome est et, par le fait même, dans quel état notre corps se trouve lors de l’examen.

Le corps est-il crispé, fatigué, anxieux? Ou plutôt épuisé et affaibli? Peut-être, au contraire, est-il fort, énergique et apte à bien récupérer? Ce qui importe ici, c’est de déterminer une mesure, afin de fixer des objectifs de rétablissement et de maintien. D’ailleurs, à notre clinique, tous les patients reçoivent cet examen pour assurer le meilleur suivi possible.

 

Comment atteindre un meilleur état de santé global?

Lors de nos consultations en clinique, nous expliquons aussi à nos patients que le tonus vagal (l’activité, la force du nerf vague) est une clé fondamentale de notre état de santé. C’est celui qui établit l’état de repos, le rétablissement, la digestion, etc. En prendre soin et le garder actif est donc essentiel pour la longévité et notre qualité de vie.

Voici quelques activités que vous pouvez adopter pour garder le tonus vagal actif :

  • Respirer profondément, en prenant le temps d’inspirer et de bien gonfler le bas du ventre en comptant 4 secondes, puis expirer sur un compte de 6 secondes (5 minutes par jour);
  • Écouter de la musique de détente sans paroles (15 minutes par jour);
  • Prendre une douche froide du visage;
  • Se gargariser avec de l’eau pendant 1 minute (3 fois par jour);
  • Masser la partie de la fausse triangulaire de l’anatomie de l’oreille (cymba conche) pendant 1 minute (3 fois par jour);
  • Recevoir des soins chiropratiques régulièrement (le nerf vague fait sa sortie dans la colonne vertébrale au niveau des basses cervicales, son origine se situe dans la moelle allongée).

Alors, êtes-vous curieux de savoir ce que les battements de votre cœur révèlent sur votre état de santé? À votre avis, que pourraient-ils nous dire sur votre santé globale? Si vous n’avez pas encore eu la chance de faire cet examen des battements du cœur, nous serons heureux de répondre à vos questions et de vous accueillir à notre clinique!

Sources :

  1. Chiropractic Leadership Alliance
  2. Carrick Institute

 

La santé, version 2022

La santé, version 2022

Avec les circonstances mondiales des deux dernières années, la vie nous amène à considérer les moyens qui sont à notre portée dans le domaine de ce qui compose, crée, maintient et optimise notre état de santé en 2022.

Qu’est-ce que la santé?

La santé est tout d’abord l’équilibre des fonctions cellulaires du corps qui nous composent. Les cellules saines possèdent et reçoivent tout ce dont elles ont besoin (complet) et sont libres d’intoxication (aucune pollution). À l’opposé, les cellules malsaines résultent des déséquilibres causés par les carences de produits nécessaires et par la pollution de produits toxiques. 

En ces temps de pandémie, nous pouvons tracer un parallèle avec ce qui arrive à notre société : tout fonctionne au ralenti en raison du manque de matériel et de l’épuisement professionnel. C’est sans compter les résultats d’une pollution planétaire néfaste. Nous pouvons donc dire que notre société vit un important déséquilibre.

Les cellules sont de petites usines qui produisent des actions, des produits que le cerveau (ordinateur du corps humain) commande à la suite des messages reçus par l’environnement dans lequel nous nous trouvons. Ces messages, captés par les récepteurs des cinq sens (vision, audition, olfaction, goût et gravité terrestre), sont envoyés au cerveau, qui les reçoit et les analyse. Le cerveau retourne ensuite une réponse de réaction aux cellules, afin d’adapter le corps aux besoins de vie et de survie dans le milieu où nous vivons.

Quels sont nos environnements de vie?

Maintenant, voyons ensemble quels sont nos environnements. Nous pouvons diviser nos environnements en différentes catégories :

  1. L’environnement physique externe : ville, campagne, maison, appartement, bruit, silence, sombre, ensoleillé, air sain, smog, milieu de travail, milieu familial, relations sociales, relations sportives, etc.
  2. L’environnement physique interne peut se subdiviser en sous-groupes : corporel, mental et émotif. En ce qui concerne notre milieu interne corporel, nous pensons ici à ce que nous ingérons, respirons. Pour ce qui est du milieu physique mental, nous regardons davantage comment nous dialoguons avec nous-même, quelles conversations trottent dans notre tête la majorité de notre journée. Et, pour finir, comment sont nos émotions? Sommes-nous habités par de l’anxiété ou de la paix et de l’harmonie?

Une réflexion sur la force de la conscience

Ce que je vous invite à faire, c’est prendre un moment pour vous, 10 minutes environ, afin d’inscrire honnêtement, sur le côté gauche d’une feuille blanche, l’état des environnements dans lesquels vous vous situez aujourd’hui.

Observez ensuite ce qui a été écrit et demandez-vous qu’est-ce que vous aimeriez qui reste pareil, qui soit amélioré ou qui soit complètement changé. Écrivez ce que vous désirez à côté, c’est-à-dire à droite de la feuille.

Lorsque votre analyse est terminée, choisissez trois points qui sont pour vous les plus importants, significatifs, stimulants. Prenez une autre feuille blanche et inscrivez ces trois éléments en haut de votre document. Et en dessous de chacun d’eux, indiquez ce qui vous vient à l’esprit quand vous vous dites :

« Comment je veux mon environnement (physique, émotif, mental):

Comment je me sens, comment je me vois?

Qu’est-ce que j’observe en moi, autour de moi? Dans quel état je désire être?  »

Une fois votre document complété, placez-le à un endroit où vous pourrez le lire une fois par jour, puis regardez la force de la conscience prendre place tout doucement et agréablement dans vos environnements.

Sur ce, je vous souhaite une bonne santé 2022!

Dre Christine Laliberté, chiropraticienne, B.A.P., D.C.

Références :

Dr James Chestnut D.C., The Wellness Practice

Dr Bruce Lipton Ph.D. (Biologie des croyances)

Dr Joe Dispenza

5 cadeaux à s’offrir pour être en forme pour 2022

5 cadeaux à s’offrir pour être en forme pour 2022

À l’approche de Noël, la frénésie du magasinage des Fêtes s’empare de nous pour trouver les plus beaux cadeaux pour gâter ceux et celles qui nous entourent. Et si, cette année, on décidait plutôt de s’offrir la santé en cadeau? Nos chiropraticiens vous donnent ici 5 conseils pour exprimer davantage la santé en 2022. Des cadeaux inestimables pour soi et pour les gens qui nous sont chers!


1. Bien dormir, une bonne façon de récupérer

Tout le monde sait qu’il est important d’avoir un bon sommeil pour être en forme. Mais ce que plusieurs ignorent, c’est que le manque de sommeil peut être à l’origine de symptômes comme les maux de tête et les migraines, l’inflammation, les brûlures, les élancements et les déformations dans les articulations (mains et pieds) ou encore la perte de mobilité et de force.

Idéalement, les adultes de 18 à 64 ans devraient dormir de 7 à 9 heures par jour, et les personnes âgées de 65 ans et plus de 7 à 8 heures par jour. Toutefois, des études ont démontré que 35% de la population de 15 ans et plus au Canada a parfois de la difficulté à s’endormir ou à rester endormie. Différentes raisons expliquent les difficultés à s’endormir ou l’insomnie : exposition à la lumière artificielle (lumière bleue) 2 heures avant le coucher le soir, la consommation de caféine, le manque d’exercice, les exigences au travail, les engagements sociaux et familiaux, une chambre qui n’est pas complètement noire (sans apport de luminosité), etc.

En s’assurant d’avoir un sommeil réparateur, on met toutes les chances de son côté pour être en meilleure santé. La qualité du sommeil fait partie des saines habitudes de vie à adopter pour se sentir bien dans sa peau. Un beau cadeau à s’offrir pour Noël et toute l’année.


2. Prendre en main une douleur qui perdure

Lorsque la douleur n’est pas excessive, il arrive que l’on reporte l’idée de consulter un professionnel de la santé. On se dit que « ça va finir par partir tout seul »… Pourquoi ne pas vous fixer comme objectif de prendre rendez-vous dès aujourd’hui à notre clinique pour un mal de dos, de cou, de tête ou une douleur constante?

Nos chiropraticiens peuvent vous accueillir et prendre le temps d’examiner avec vous les causes précises des douleurs qui vous habitent, en accomplissant un examen en profondeur. Ensuite, dans un travail d’équipe, ils proposeront un plan d’action pouvant inclure plusieurs approches (décompression discale, des exercices d’étirement et de renforcement en clinique et à la maison ou encore un suivi des habitudes de vie) afin de modifier et de corriger le problème à la source. Dans la majorité des cas, nos patients voient une diminution significative des symptômes et une amélioration rapide de leur qualité de vie.

Chose certaine, plus vous tardez à consulter, plus les inconforts, la douleur et les autres effets sur votre corps risquent de s’aggraver. Par exemple, une douleur au pied amène le corps à compenser autrement, ce qui pourrait entraîner des problèmes de posture. La chiropratique prend en charge le corps dans son ensemble et de façon différente pour rétablir son équilibre. Un cadeau précieux pour votre mieux-être!


3. Prendre soin de soi pour rester autonome

Pouvoir s’occuper de soi en toute autonomie, sans dépendre de personne, n’a pas de prix. C’est en fait le plus beau cadeau que l’on puisse se faire pour une retraite bien méritée en compagnie de ses enfants, petits-enfants et arrière-petits-enfants.

Pourtant, au Canada, 1 personne sur 3 âgée de plus de 65 ans tombe au moins une fois par année. Avec l’âge, on devient plus vulnérable aux pertes d’équilibre et aux chutes, surtout en hiver. Un plan personnalisé en chiropratique peut vous aider (ou aider une personne que vous aimez) à réduire les risques de chute, de blessure et d’invalidité.

Et contrairement à la croyance populaire, il n’est pas nécessaire d’avoir fait une chute ou d’avoir une douleur pour consulter un chiropraticien. Notre clinique chiropratique à Repentigny propose autant une approche préventive que corrective. N’hésitez donc pas à réserver une première visite pour un examen détaillé et des recommandations de soins, afin de répondre à votre besoin de santé et de mieux-être.


4. Adopter une meilleure posture au travail

On passe beaucoup de temps au travail et la posture joue un rôle plus important qu’on pense – quel que soit l’âge ou la condition physique. De mauvaises habitudes posturales et des mouvements répétitifs au travail peuvent avoir des conséquences dans d’autres sphères de notre vie, comme une difficulté ou une incapacité à pratiquer un sport.

Heureusement, il existe plusieurs options pour y remédier, afin de retrouver votre mobilité et votre confort. Nos chiropraticiens sont là pour évaluer votre condition actuelle et vous recommander des soins personnalisés en clinique.

N’attendez pas d’être mal en point ou de vivre avec une douleur persistante avant de consulter. Souvent, de simples comportements suffisent pour avoir une meilleure posture au travail et reprendre les activités quotidiennes que vous étiez capable d’accomplir normalement dans le passé.


5. Adopter la bonne technique pour pelleter sans se blesser

Ce cadeau-là vous sera utile toute votre vie! Nos chiropraticiens rencontrent régulièrement des cas d’entorses lombaires et de hernies discales causées par une mauvaise technique de pelletage.

Saviez-vous que votre dos supporte l’équivalent d’un poids de 100 livres chaque fois que vous soulevez 10 livres de neige? Voilà pourquoi il est essentiel d’avoir la posture adéquate pour éviter les maux de dos et autres problèmes lombaires associés à une mauvaise technique de pelletage en hiver.

Pour commencer, écartez vos pieds et placez vos mains à la largeur des épaules. Lorsque vous vous penchez pour ramasser la neige avec la pelle, pliez les genoux (et non le dos) et favorisez un transfert de poids (et non une rotation ou torsion du tronc). Ce sont donc vos cuisses qui feront l’effort plutôt que votre dos. Et surtout, prenez votre temps afin de bien vous concentrer sur vos mouvements. Votre corps vous en remerciera!

Quoi qu’on en dise, la santé est certainement le plus beau cadeau que l’on puisse demander au père Noël pour pouvoir profiter de la vie comme bon nous semble!

Références :

Durée et qualité du sommeil chez les Canadiens âgés de 18 à 79 ans

Aînés

Je pellette, tu pellettes, vous pelletez!